Expositions

tl_files/mtl/photos/5_expositions_et_manifestations/manifestations/L1003865.JPG

Images de star,

Marilyn
La dernière séance, Bert Stern

(Staley-Wise Gallery, New-York)

Du 26 septembre 2015 au 3 janvier 2016
Toulouse-Lautrec a donné des représentations emblématiques des vedettes qui hantent son oeuvre, s’attachant à certaines figures du monde du spectacle et exaltant leur image au point que la réalité s’estompe derrière le mythe.
Au siècle suivant, l’art du cinéma propose une réinvention des vedettes qui animent la scène, et l’artiste qui en rend compte est le photographe.
Parmi les plus iconiques, Marilyn Monroe a créé son personnage métamorphosant la starlette issue de la classe ouvrière américaine qu’elle est à ses débuts en une star dont elle définit les canons.


Autour de l'exposition

« La Dernière séance », riche de 2571 photographies prises par Bert Stern six semaines avant la mort de Marilyn Monroe, s’inscrit dans cette construction d’un mythe en même temps qu’elle le questionne.
Bert Stern est l’un des plus grands photographes de portraits de sa génération, à l’égal d’Irwing Penn ou de Richard Avedon. Il fixe l’image de stars d’une certaine Amérique, Liz Taylor, Marlon Brando, Audrey Hepburn, mais magnifie aussi des vedettes françaises, Brigitte Bardot, Catherine Deneuve.
«En 1962, je suis assez sûr de moi et de mon métier de photographe pour me mesurer à Marilyn. Je possède mon art de regarder autant qu’elle possède l’art d’être regardée » écrit-il. Il propose donc une séance avec elle pour « Vogue » ; l’actrice va accepter de se livrer, rejouant son rôle devant l’objectif, et Stern multiplie les clichés pour saisir l’essence même de la femme-idole.
Si Marilyn joue à être Marilyn, Bert Stern donne dans ces photographies « la quintessence du noir et blanc » (B.Stern) mais parvient aussi à rendre perceptible la dissociation entre l’image sensuelle de la vedette et sa vulnérabilité.
L’exposition d’une soixantaine de ces « Images de star » propose autant un regard sur le travail d’un photographe de portraits, qu’une interrogation sur un personnage entre actrice fascinante et femme fragile.

 

Accrochage de lithographies présentant des stars dont Henri de Toulouse-Lautrec a fixé l’image
Cabinet de lithographies

Un prêt de la Cinémathèque de Toulouse :
12 affiches de films de Marilyn Monroe
Salle d’exposition temporaire, Mezzanine

Visites guidées

Pour le public individuel, visite en français (1)
À 15h00
Samedis 10 et 31 octobre, 14 et 21 novembre, 12 et 26 décembre 2015
Dimanches 4 et 25 octobre, 8 et 29 novembre, 20 décembre 2015
Mercredis 21 et 28 octobre 2015

Tarifs des visites (2)
Plein tarif,  9 €
Tarif réduit (enfants à partir de 14 ans, étudiants, SAM et Club des Partenaires), 8 €
Tarif pour les enfants jusqu’à 13 ans, 3 €


(1)
Rendez-vous à l’accueil du musée.
Durée : 1h environ
Sur inscription au 05 63 49 58 97

(2) le droit d'entrée pour l'exposition est valable toute la journée

 

Avec le soutien de :

Chanel

et des Laboratoires  Pierre Fabre