Retrouvez toute notre actualité sur l'application OMusée

Images de star,

Marilyn
La dernière séance, Bert Stern

(Staley-Wise Gallery, New-York)

Du 26 septembre 2015 au 3 janvier 2016
Toulouse-Lautrec a donné des représentations emblématiques des vedettes qui hantent son oeuvre, s’attachant à certaines figures du monde du spectacle et exaltant leur image au point que la réalité s’estompe derrière le mythe.
Au siècle suivant, l’art du cinéma propose une réinvention des vedettes qui animent la scène, et l’artiste qui en rend compte est le photographe.
Parmi les plus iconiques, Marilyn Monroe a créé son personnage métamorphosant la starlette issue de la classe ouvrière américaine qu’elle est à ses débuts en une star dont elle définit les canons.


Calligraphie japonaise, Institut Tôkashoin

du 9 au 25 septembre 2016

Poursuivant l’illustration du dialogue artistique entre Orient et Occident, le mTL propose d’évoquer la calligraphie japonaise grâce à l’Institut de Calligraphie Tôkashoin de Ttl_files/images/photos/DSC_7442.jpg1.jpgokyo et son antenne française.

Deux systèmes d’écriture fonctionnent conjointement en langue japonaise, de telle sorte que l’art de la calligraphie s’y caractérise à travers deux formes de graphies distinctes relevant chacune d’une esthétique singulière, les systèmes d’écriture syllabique (Hiragana et Katakana) se sont développés parallèlement à celui des idéogrammes chinois (Kanji).

L’institut Tôkashoin, fondé à Tokyo en 1937 par Saitô Kajô, dispense l’enseignement

de la calligraphie à ses membres, et organise chaque année une exposition de leurs meilleurs travaux ; une première présentation internationale a eu lieu à Genève

en 2011, Albi aura le privilège de recevoir à son tour une exposition présentée à l’hôtel Rochegude.
Visites commentées de l’exposition et atelier de pratique au musée accompagneront la présentation de ces graphies qui constituent une écriture autant qu’un geste artistique.

A l’hôtel Rochegude
L'hôtel Rochegude est ouvert tous les jours de 13h à 19h sauf le mardi, entrée libre.

Actuellement dans la salle Choiseul du mTL, en visite libre et accès gratuit, des calligraphies japonaises exceptionnelles.

En partenariat avec l’Institut de Calligraphie Tôkashoin de Tokyo et son antenne française.

Exposition calligraphie, salle Choiseul du mTL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 salle Choiseul, mTL

 

Exposition calligraphie, salle Choiseul du mTL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 salle Choiseul, mTL

 

Salle d'exposition Hôtel Rochegude 1Exposition Parc Rochegude

 

 Exposition Parc Rochegude  Salle d'exposition Hôtel Rochegude 2

 

Salle d'exposition Hôtel Rochegude 3Exposition Parc Rochegude

Autour de l'exposition

« La Dernière séance », riche de 2571 photographies prises par Bert Stern six semaines avant la mort de Marilyn Monroe, s’inscrit dans cette construction d’un mythe en même temps qu’elle le questionne.
Bert Stern est l’un des plus grands photographes de portraits de sa génération, à l’égal d’Irwing Penn ou de Richard Avedon. Il fixe l’image de stars d’une certaine Amérique, Liz Taylor, Marlon Brando, Audrey Hepburn, mais magnifie aussi des vedettes françaises, Brigitte Bardot, Catherine Deneuve.
«En 1962, je suis assez sûr de moi et de mon métier de photographe pour me mesurer à Marilyn. Je possède mon art de regarder autant qu’elle possède l’art d’être regardée » écrit-il. Il propose donc une séance avec elle pour « Vogue » ; l’actrice va accepter de se livrer, rejouant son rôle devant l’objectif, et Stern multiplie les clichés pour saisir l’essence même de la femme-idole.
Si Marilyn joue à être Marilyn, Bert Stern donne dans ces photographies « la quintessence du noir et blanc » (B.Stern) mais parvient aussi à rendre perceptible la dissociation entre l’image sensuelle de la vedette et sa vulnérabilité.
L’exposition d’une soixantaine de ces « Images de star » propose autant un regard sur le travail d’un photographe de portraits, qu’une interrogation sur un personnage entre actrice fascinante et femme fragile.

 

Accrochage de lithographies présentant des stars dont Henri de Toulouse-Lautrec a fixé l’image
Cabinet de lithographies

Un prêt de la Cinémathèque de Toulouse :
12 affiches de films de Marilyn Monroe
Salle d’exposition temporaire, Mezzanine

Avec le soutien de :

Chanel et des Laboratoires  Pierre Fabre