La coleccion de arte antiguo

Les collections d'art ancien forment le premier fonds du musée constitué à la fin du XIXe siècle.

Le musée compte des oeuvres de qualité réunies dans deux salles d'exposition au premier étage, le "salon doré" et la "salle de la croix" aménagés par Mgr Gaspard Daillon du Lude au XVIIème siècle et décorés par le peintre Coupelet :

 

Francesco Guardi L'Eglise Santa Maria della Salute à Venise

Une toile de Francesco Guardi (1712-1793), "L’Eglise Santa Maria de la Salute",
l’un des védutistes vénitiens les plus inventifs, provenant de la collection du cardinal François Joachim de Pierre de Bernis.

Georges de La Tour St Jacques le Mineur

Deux toiles originales de Georges de la Tour (1593-1652),
"Saint Jude Thaddée" et "Saint Jacques le Mineur" appartenant à la série de portraits du Christ et des Apôtres, neuf copies auxquelles s’ajoute une réplique ancienne de l’original du Louvre "l’Adoration des Bergers".

Jacques Lagneau Le martyre de la St Barthélémy

"Le martyre de saint Barthélémy",
groupe sculpté en ivoire, légué en 1884 au musée par Monseigneur Ramadié, archevêque d’Albi réalisé par le sculpteur Jacques Lagneau (école allemande XVIIème siècle).

"Le départ de Jacob de chez Laban",
œuvre de Luca Giordano (1632-1705), figure essentielle de l’époque baroque, illustre le moment où Jacob se met en route avec sa famille et son bétail pour se rendre au pays de Canaan.

J.B. Santerre Portrait de femme

Portraitiste reconnu, Jean-Baptiste Santerre (1651-1717)
crée des figures féminines de fantaisie et des portraits allégoriques ayant souvent pour modèle Margueritte Blanchot dont on reconnaît les traits dans "Portrait de jeune femme".

Hyacinthe Rigaud Hyacinthe Serroni

Hyacinthe Rigaud (1659-1743),
dans la pleine maturité de son talent de 1683 à 1695, réalise le portrait des personnes les plus illustres du royaume tel l’homme de lettres et d'Eglise Hyacinthe Seronni, premier archevêque d'Albi (1678-1687).

Jules-Romain Joyant Palais des Doges à Venise

Jules-Romain Joyant (1803-1854),
considéré en France comme un successeur des védutistes du Settecento, nous livre "Intérieur du Palais des Doges à Venise" et "Palais des ducs de Ferrare" (1829 ou 1832).